Un roman qui commence comme une banale histoire d'adolescents et qui finalement s'avère être une formidable... banale histoire d'adolescents !! Et c'est justement ce qui en fait sa qualité : tous les ados, anciens ou actuels, pourront se reconnaître dans ce roman.

quatre-filles-et-quatre-garcons-467557

Nous suivons donc un groupe de huit amis qui rentrent en troisième dans une ville française de la côte méditerranéenne. Alors qu'ils se prélassent sur la plage quelques jours avant la rentrée, l'une d'entre eux, Joséphine, propose la rédaction d'une sorte de journal intime de l'année scolaire que chacun d'entre eux alimentera tour à tour, à sa manière. L'idée est lancée, l'année est divisée en huit, et on traverse les évènements mois après mois à travers le regard et les mots des différents protagonistes.

La force de ce roman réside dans les sujets abordés car tous les questionnements de l'adolescence, et même de la société en général, sont évoqués : l'anorexie, la mysoginie, le harcèlement moral, le féminisme, la recherche de soi, l'homosexualité, l"importance de l'image... Le texte est criant de vérité et pose des mots sur certains faits de société avec beaucoup de justesse, comme ce passage de la page 298 que je trouve formidablement bien écrit, issu du journal de Justine, très bonne élève  : "Quand j'ai une note exceptionnelle, on me dit : "Ah mais oui, tu es la soeur de Thomas !". Pourtant, j'ai des notes meilleures que lui lorsqu'il était en troisième. [...] Mais un garçon qui a de bonnes notes, surtout en maths ou en sciences, on l'encourage. On le croit tout de suite supérieurement intelligent. Une fille, on considère que c'est normal et que c'est simplement parce qu'elle est scolaire et attentive. De quoi décourager n'importe qui. Il faut une foi en soi phénoménale pour continuer à bien travailler, parce qu'on comprend vite, nous les filles, qu'on ne verra jamais de lueur d'admiration dans le regard des autres pour ça. Peut-être même qu'on y verra le contraire, quelque chose comme un reproche ou du mépris."

On se prend vite au jeu et on s'attache facilement aux personnages dont les personnalités sont subtilement mais efficacement établies, avec beaucoup de sensibilité.   

Un beau roman donc, à mettre entre toutes les mains à partir de 13 ans !

 

Quatre filles et quatre garçons

Florence Hinckel

Editions Talents Hauts

 

Pauline