Je ne sais pas comment vous parler de ce roman ; j'ai beaucoup aimé l'histoire, les personnages, l'ambiance un peu noire, la découverte d'un monde de sorcier avec toutes ses règles, ses contradictions, ses traditions ...

3222568423_1_3_g7L5xQmV

Mais il y a un "je ne sais quoi" qui me laisse sur ma faim, un sentiment que je n'arrive pas à expliquer, et qui fait que j'ai littéralement dévoré ce roman, tout en restant sur une impression étrange.

Pour le résumé, je pense que ce roman est un bon mix entre Les désatreuses aventures des orphelins Baudelaire ( Lemony Snicket, Nathan) et Harry Potter ( J.K Rowling, Gallimard).

On rencontre Nathan, un jeune homme qui vit avec sa grand-mère, et qui évolue dans un monde où la magie doit rester cachée. Il y a une vraie distinction entre les sorciers blancs et les sorciers noirs, ces derniers étant pourchassés et éliminés. Sauf que voilà : Nathan est semi-codes, c'est-à-dire que sa mère était une sorcière blanche, et son père l'un des pires sorciers noirs jamais connus.

Nathan va devoir se débattre entre ses pensées, ses émotions et la pression qu'il subit de la part de son entourage et du Conseil. Car le Conseil veille à contrôler les semis-codes, grâce à des Notifications interdisant tel ou tel déplacement et à une surveillance de tous les instants.

Donc, un bon roman dans l'ensemble, un univers très sombre qui interpelle, une lecture addictive et un personnage torturé ( dans les deux sens du terme) qui nous transporte vraiment dans le monde de la sorcellerie. Peut être est-ce la fin qui m'a frustrée, je vais donc attendre la suite avec impatience. En comptant que ce 1er volet sort le 23 septembre, il faudra donc attendre encore un peu pour la suite !

 

Half Bad 1 : Traque blanche

Sally Green

Editions MILAN

 

Aurore