Voici un roman présenté comme un évènement littéraire mondial, le nouveau grand succès en librairie jeunesse après Harry Potter et Twilight... et je dois bien l'avouer, mon avis est partagé. 

Tout d'abord, le speech : 12 adolescents entre treize et vingt ans doivent s'affronter à mort au cours d'un jeu jusqu'à ce qu'il n'en reste plus qu'un, qui sera désigné vainqueur... ça ne vous rappelle pas quelque chose ? Evidemment, les différences entre l'histoire de Hunger Games et celle de Endgame sont très nombreuses, mais le point de départ est là. 

ENDGAME2-500x338

Ces 12 jeunes sont tous issus de grandes lignées très anciennes ; comme leurs ancêtres avant eux, ils sont sur-entrainés depuis l'enfance pour se battre et survivre à Endgame, des jeux qu'ils attendent depuis la nuit des temps sans savoir quand aura lieu l'Appel. 

Lorque ce dernier a lieu, il y a ceux qui n'attendaient que ça, ceux qui sont fiers et puis il y a ceux qui l'ont toujours craint et qui sont terrorisés. C'est un des aspects de ce roman que j'ai aimé : la multitude de personnalités, de caractères. Chaque personnage porte une identité bien définie et claire, ce qui évite au lecteur de se perdre (oui parce que 12 héros, ça fait beaucoup quand même !) et rend le récit très dynamique. On passe d'un personnage à l'autre au fil de courts chapitres très rythmés.

L'action est également omniprésente dans ce roman ; d'ailleurs, l'Appel tant attendu ou redouté à lieu sous forme de chutes de 12 météorites près des lieux où se trouvent les 12 concurrents, donc ça commence très fort ! Le lecteur est tenu en haleine tout au long du roman, avec des scènes d'action très détaillées et assez violentes, que l'on voit presque se dérouler au ralenti.  

J'ai également aimé le fait que l'histoire se déroule au quatre coins du monde et nous fasse pénétrer des hauts lieux archéologiques encore empreints de mystère tels que Gobekli Tepe (en Turquie) ou Stonehenge. On apprend des choses et on voyage, c'est plutôt intéressant !

Mais voilà, l'explication de l'existence de Endgame reste trop abstraite pour moi ; pendant tout le roman, j'ai cherché à comprendre le sens de ce jeu, quelles conséquences il aurait sur la vie sur terre, sans vraiment comprendre. On parle de fin du monde, mais on ne sait pas pour qui. Le gagnant sera-t-il le seul à survivre, ou sa lignée tout entière ? L'explication qui nous est donnée ne m'a pas vraiment convaincue, je trouve ça trop gros. Peut-être les choses seront-elles plus claires dans le deuxième tome... Je l'espère.

En attendant, je vous conseille quand même la lecture de ce roman, et si vous le comprenez mieux que moi, je serai ravie que vous m'éclairiez sur Endgame !

 

Endgame 1 : l'Appel

James Frey et Nils Johnson-Shelton

Editions GALLIMARD

 

Pauline