DSC_0722

La rentrée littéraire jeunesse nous offre de belles surprises dont voici un parfait exemple : le dernier roman de Charlotte Bousquet est une petite merveille !

L'originalité de ce roman historique qui se déroule en grande partie pendant la première Guerre mondiale vient du choix de l'auteure de nous relater, non pas le quotidien sur le Front, mais à l'Arrière, et plus particulièrement du point de vue des femmes.

Nous suivons Solange, jeune provinciale de 17 ans montée à Paris pour fuir un père violent et rejoindre sa meilleure amie, meneuse de revue à la capitale. On découvre un personnage renfrogné et timide qui cherche une stabilité que la vie ne lui a jamais offerte. Elle va penser la trouver auprès de Robert, un banquier bourgeois qu'elle va épouser plus par sécurité que par amour ; mais ce mariage se révèle vite n'être qu'un leurre. Et la guerre éclate.

Autour de Solange gravitent des personnages féminins de toutes conditions et de tous métiers, de la simple domestique à l'épouse bourgeoise tenant salon en passant par la prostituée. L'auteure nous révèle une société méconnue, qui se met en place avec le départ des hommes pour le Front ; les femmes restées seules doivent travailler et subsister aux besoins de leur famille.

Tout le roman tourne autour de la difficulté pour les femmes de concilier une vie professionnelle qui se déroule bien souvent dans des conditions épouvantables (la figure des "munitionnettes" est très bien dépeinte), et une vie privée faite de solitude, d'inquiétude et de terreur. Le poids de la propagande est pesant : l'Etat attend d'elles qu'elles donnent l'image de femmes à la fois fortes et fières de voir leur fils ou leur époux mourir pour la France. 

Et pourtant, le courage et la ténacité dont elles font preuve au cour de cette guerre ne sera pas reconnu ; les maris revenus, elles doivent reprendre leur place de sexe faible que la société préfère les voir tenir. Le personnage de Sylvia a justement une réflexion très juste pour illustrer cet état de fait :

"Le problème c'est qu'aucun de vos droits n'est acquis. [...] Votre pays vous craint. Jusqu'à ce que la guerre éclate vous n'étiez que de petits êtres fragiles et innocents. Quand les hommes sont partis, vous avez pris leur place : vous avez dévoilé votre jeu. Et vous êtes aussi compétentes qu'eux. Si j'étais eux, je serais un peu effrayée tout de même..."

Bravo à l'auteure pour ce roman féministe plein de vérité et d'émotion. Les personnages, féminins mais aussi masculins sont magnifiques et d'une grande justesse. Notons aussi le travail de recherche historique impressionnant, qui nous plonge efficacement dans une époque dont on pensait pourtant tout connaître.

On tremble, on pleure, on espère... Bref, on vit sa lecture. Et même le personnage de Solange (que l'on peut trouver trop passif au milieu des autres si acteurs de leur vie) se révèle peu à peu avant d'exploser à la fin du roman, pour le plus grand soulagement du lecteur ! 

A lire sans hésitations, de 15 à 99 ans !

 

Là où tombent les anges

Charlotte Bousquet

Editions Gulfstream

 

Pauline et Marie