Souvenez-vous, nous avions adoré la bd Le temps des mitaines  de Loïc Clément et Anne Montel. Les deux auteurs reviennent avec une nouvelle petite merveille, Les jours sucrés.

1540-1

Eglantine a 28 ans et vit à Paris. Un beau jour, un coup de fil lui apprend que son père qu'elle n'a pas vu depuis 20 ans est décédé. Elle hérite de la boulangerie qu'il tenait à Klervi, la petite ville de Bretagne où elle a grandi. Elle doit donc s'y rendre afin de signer les papiers de la succession et organiser la vente du commerce. Mais tout ne va pas se passer comme prévu... Confrontée à ses souvenirs d'enfance et à son passé, Eglantine va apprendre beaucoup sur elle-même et sur les autres.

Je n'en dis pas plus, si ce n'est que cette bd est décapante ! Malgré des sujets relativement lourds (la recherche d'identité, le rapport à l'enfance, le sentiment d'abandon...) on arrive à éclater de rire un bon nombre de fois. Les différents chapitres sont ponctués de planches mettant en scène les chats errants de la ville, témoins de l'histoire qui se joue sous leurs pattes, dans des situations ou des conversations désopilantes ! 

Quant au dessin, il apporte une touche de légèreté et de vivacité très appréciable, surtout quand l'intrigue se corse ! 

Un très gros coup de coeur donc, pour cette bd "bol de fraîcheur" que je recommande à tous !

 

Les jours sucrés

Loïc Clément et Anne Montel

Editions DARGAUD

 

Pauline