21 novembre 2013

Confiteor

Voilà un roman dont il est très difficile de parler, autant pour sa forme que pour son fond. Alors qu'il est victime d'une maladie qui lui fait peu à peu perdre la mémoire, Adria Ardevol écrit à la femme qu'il a aimé une très longue lettre dans laquelle il raconte l'histoire de sa famille. Plus qu'une lettre il s'agit en fait d'une confession, par laquelle le narrateur explique comment son père, admirateur obsessionnel d'objet anciens participa à la spoliation des juifs à l'époque de la Shoah. Un violon de Lorenzo... [Lire la suite]
Posté par 3libraires à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,